Exposition Chimères Urbaines

Edit du 26 nov. Si vous avez manquez l'exposition Chimères Urbaines à La Grange en septembre, vous pouvez vous rattraper en allant la voir au café de la Librairie au Coin des Mots Passants. Les formats sont plus petits pour convenir à l'espace et apportent du coup un autre regard sur ce travail photographique. L'exposition est visible jusqu'au 31 décembre. 

 

Ce n'est pas parce que je suis en vadrouille dans d'autres contrées françaises, que je devrais passer à côté de ce beau projet photographique initié par l'association Ethno Logique. D'autant plus que je l'ai suivi d'assez près. 

 

Cette exposition, présentée au Centre d'Art La Grange de Gap jusqu'au 25 septembre, regroupe le travail de neufs photographes autour d'une démarche artistique croisant architecture, patrimoine et création. Certains sont originaires de Gap ou de la région, d'autres ont découvert la ville grâce à ce projet. A travers leur recherche et leur regard se révèle une vision personnelle de Gap, cité ancienne et moderne à la fois, à l'architecture bigarrée et aux vestiges cachés. Et comme toutes visions, elles invitent à la rêverie et éveillent l'imaginaire de chacun. 

 

Cette première exposition des Chimères Urbaines se termine le 25 septembre mais il est plus que probable qu'elle circulera dans d'autres lieux. Je vous en ferai part en temps voulu et vous pouvez aussi suivre la page Facebook pour vous tenir informés : Chimères Urbaines