Au coin des Mots Passants - librairie, papeterie et café (Gap)

S'il y a bien une activité que je n'ai jamais cessé de pratiquer depuis le jour où j'ai été en mesure de déchiffrer un texte, c'est la lecture. Et il est rare qu'une journée ne se passe sans que je m'adonne à ce plaisir. Et s'il y a un lieu où assouvir sa faim de livres et glaner de vrais conseils qui vous font découvrir de nouveaux auteurs et s'aventurer dans de nouveaux mondes, c'est bien une librairie. 

 

A Gap, nos dealeuses de livres sont Sylvia et Hélène qui tiennent la librairie indépendante Au Coin des Mots Passants. En septembre, elles m'avaient accordé un peu de temps dans le café qu'elles ont ouvert dans la librairie. Un endroit rêvé pour siroter thé, café ou jus de fruits frais, en parcourant les livres mis à disposition. Il était alors question de la rentrée littéraire.

J'étais curieuse de savoir ce qu'elles avaient lu pendant l'été, les ouvrages qui pour elles sortaient du lot des 500 et quelques livres annoncés (589 exactement, donc pas évident de faire le tri). Nous avons évoqué l'importance de cette rentrée pour les éditeurs et auteurs, liée aux prix littéraires de novembre, l'influence des prescriptions médiatiques et le fait, évidemment, qu'il était impossible de tout lire. Pour elles, c'est en novembre et décembre qu'émergent vraiment les livres qui ont fait leur chemin auprès des lecteurs. Que ce soit par le bouche à oreille ou les critiques. 

 

Mais elles m'ont cité quelques romans qu'elles avaient aimés, dont deux étaient en lice pour le Goncourt : Ce pays qui te ressemble de Tobie Nathan et Boussole de Mathias Enard qui vient juste de le recevoir. Mais aussi La Maladroite, premier roman d'Alexandre Seurat et Otages intimes de Jeanne Benameur que j'ai lu et qui mériterait bien une chronique. 

 

Tout ça pour vous dire, l'importance d'une librairie indépendante et à quel point ce rôle de conseil et de passeur de ces libraires est essentiel. J'ai d'ailleurs lu récemment que c'était grâce à leur travail, aux événements qu'ils organisaient, à ce contact humain que l'on n'aura jamais avec un site de vente en ligne, que l'industrie du livre se portait pas trop mal. C'est rassurant.

 

Au coin des Mots Passants, on pourrait y passer des heures à flâner d'un rayonnage à un autre. A lire les notices qui accompagnent certains ouvrages, les quatrièmes de couverture des livres "coup de coeur". A respirer l'odeur si particulière du livre neuf. Sylvia et Hélène ont aussi développé un beau rayon BD qui nous fait saliver (j'ai lu le California Dreamin' de Pénélope Bagieu que je vous recommande vivement). Et un espace pour la littérature jeunesse avec des poufs sur lesquels les minots peuvent se poser et feuilleter des livres (l'addiction commence jeune, je sais de quoi je parle). Vous y trouverez aussi de la jolie papeterie, carterie ou accessoires qui font envie, en provenance notamment de l'éditeur d'images Atomic Soda.

 

Vous avez été jusqu'au bout. C'est bien. Je vous invite à aimer la page Facebook de la librairie pour vous tenir informés des prochaines expositions, rencontres avec des auteurs ou éditeurs, et autres évènements régulièrement proposés par ces deux charmantes libraires.

 

Sur ce, je vais aller bouquiner et vous dis à bientôt. Et pourquoi pas Au coin des Mots Passants.

 

Au coin des Mots Passants

5 rue Grenette 05000 Gap

04 92 52 48 69