Visite de la Filature du Valgaudemar : de la fibre naturelle à la pelote

Ça faisait un petit moment que j'avais envie de vous parler de la Filature du Valgaudemar. Après plusieurs échanges de mails et appels téléphoniques avec la gérante de la filature, rendez-vous fut finalement pris en ce début de semaine pour une visite guidée. J'ai déjà mentionné mon amour de la matière, point de départ de mes envies de tricot. Mais connaître le processus de fabrication - de la fibre naturelle à la pelote - me titillait. Saviez-vous qu'il ne faut pas moins de vingt-cinq opérations pour y parvenir ?

 

La Filature, fondée vers 1830 par Jean Antoine Allemand, est située à Saint-Firmin, à l'entrée de la vallée du Valgaudemar (j'adore le nom de cette vallée qui m'évoque à chaque fois Le Seigneur des Anneaux). Bref, cette Filature détenue toujours en majorité par la famille Allemand a su préserver son savoir-faire et perpétue la fabrication de fils en fibres naturelles. Les laines ne subissent aucun traitement et les colorants utilisés sont certifiés Oeko-Tex et ont également un écolabel européen. Respect de la tradition et de l'environnement, une visite s'imposait.

Il fait frais dans les ateliers et le bruit des machines est un peu assourdissant. Dans cette pièce, s'opère la première étape où les fibres, réceptionnées par ballots, sont ensimées, c'est à dire imprégnées d'une émulsion facilitant le démêlage avant de passer à la seconde étape, celle du cardage qui a pour but de démêler et de paralléliser les fibres. La machine est impressionnante, avec ces tambours garnis de pointes d'acier qui tournent à grande vitesse. 

Dans la carde, les fibres sont donc divisées, paralléliser et débarrassées d'éventuelles impuretés. Ils sortent sous la forme d'un ruban continu et homogène que vous apercevez ici, appelé "ruban de carde". Suivant l'usage auquel la laine est destinée, elle subit différentes opérations. Les plus fines sont peignées avant d'être transformées en fil. Les laines de plus gros diamètre sortent de la carde sous forme de mèches fines directement transformées en fil. Mais ce fil doit encore être travaillé et c'est tout l'art de la filature ou la confection de fils à partir de filaments discontinus.  Torsions, étirages sur les métiers à filer, association avec un ou plusieurs fils pour le rendre plus solide et régulier.

Nous sommes ensuite repassées dans le bâtiment principal pour visiter l'atelier où les écheveaux de laines sont lavés avant d'être teints et séchés. Il y a à la Filature une coloriste chargée de concocter les bains de teinture. J'y ai appris que la fibre absorbait tout les colorants et qu'après l'opération qui dure plusieurs heures ne restait que l'eau à recycler. La laine peut aussi rester à l'état naturel, de couleur écrue ou marron.

 

A l'étage au dessus, s'effectue d'autres opérations où les écheveaux sont transformés en rouleaux de fil avant de devenir des pelotes. Je ne saurais vous en faire le détail et vous invite à prendre rendez-vous pour les visites guidées de la Filature. 

Nous voici donc arrivés à la pelote. La Filature du Valgaudemar propose une variété de fils à tricoter que vous pouvez commander directement sur le site, acheter à la boutique ou dans les différents points de vente.

 

Pure laine, angora français, baby alpaga, chameau, mérinos, mohair, soie, de jolies gammes de couleurs, de quoi vous donnez envie de prendre des aiguilles. Vous trouverez aussi sur le site des kits à tricoter, des kits déco et des modèles, dont deux de la créatrice Alice Hammer. Un bonnet boyfriend réalisé avec le fil Sable (angora/mérinos) et son gilet Coco en fil Cusco (baby alpaga).

 

J'espère que cette petite visite vous a plu. Vous pouvez évidemment suivre les activités de la Filature sur Facebook. Et si vous êtes de passage dans la région, n'hésitez pas à vous arrêter. C'est fort intéressant et la vallée est belle. 

 

Sur ce je vous laisse, je vais aller voir de plus près comment fonctionne une machine à tricoter. Possédée je suis... Tschüss et bon week-end !

 

Filature du Valgaudemar

Le Moulin - 05800 Saint-Firmin

Tel : 04 92 55 20 07