Inscriptions ouvertes pour la 2ème édition du Red Bull Cocorico

Red Bull Cocorico 2015
Crédit photo : Rico

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous allez vous demander pourquoi je vous parle de l'évènement Red Bull Cocorico (je reconnais que ça ne de déborde pas d'infos sur le sport ici). Et bien pour deux raisons. 

 

D'abord parce que ce rallye un peu particulier s'effectuera sur la route des Alpes et reliera Briançon à Antibes, en 2 jours, les 18 et 19 juin prochains. Et ensuite parce que c'est un face à face entre deux icônes de l'automobile française : la 2CV et la 4L.

 

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 10 mai. Si ça vous dit, ça se passe ICI. Je précise que le nombre de participants est limité à 150 équipes de 2 personnes.

Red Bull Cocorico 2015
Crédit photo : Christophe Echard

Je ne suis pas forcement une fan de rallye (euphémisme) mais j'avoue que celui-ci me plait beaucoup. Ça tient certainement à une pointe de nostalgie envers ces mythiques voitures de ma jeunesse. Je me souviens notamment, à la fin des années 80, d'un Paris/Cannes épique en 4L pour aller au festival de Cannes (on était jeune, on était fou). Donc ce clin d'oeil à l'histoire automobile et ce challenge vintage m'amuse. 

 

Et puis il y a aussi son côté ludique, avec des épreuves "surprises" disséminées sur le parcours, qui permettront de désigner l'équipe gagnante à l'issu de ce challenge. Il n'est donc pas question de chronomètre mais de débrouillardise, de quelques connaissances mécaniques et d'un esprit d'équipe sans faille. 

 

Pour participer, il vous faut un co-équipier idéal (chacun des membres devant évidemment être en possession d'un permis de conduire) et une 2CV ou une 4L avec un contrôle technique à jour. Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez vous inscrire sur www.redbull.com/cocorico et tentez d'être sélectionnés. Ces photos sont celles de la première édition sur la route Napoléon. Cette année, le parcours entre Briançon et Antibes, augure lui aussi de magnifiques paysages à traverser. 

 

Si je n'étais pas une fille avec permis mais n'ayant jamais conduit de sa vie, j'aurais bien tenté l'aventure.

 

Et vous ?

 

Tschüss et à +

 

Suivez La Gazette sur FacebookInstagramTwitterPinterest