Journée Slow Food, Savoirs et Saveurs de Montagne le 29 mai

Ce dimanche, dans le parc de la Pépinière, entre deux représentations de The S.W.A.T ou Les Zèles d'obus programmés dans le cadre du Festival Tous Dehors (Enfin)!, nous pourrons aussi prendre la vie du côté slow avec cette journée Savoirs et Saveurs de Montagne proposée par l'association Slow Food Coolporteur Gap

 

Pour ceux qui ne connaissent pas l'organisation internationale Slow Food, sachez qu'elle repose sur un réseau d'associations et de membres qui oeuvrent pour préserver et promouvoir une alimentation saine auprès des consommateurs, ainsi que le développement d'une agriculture moins intensive et moins nocive pour la planète, dans le respect de la biodiversité. 

 

Si vous êtes lecteurs assidus de cette Gazette ou que vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que le sujet me tient à coeur. C'est quand même plus intéressant d'être consom'acteurs que de passifs consommateurs, n'est-il pas ?

 

Alors quel est le programme ?

 

Déjà il y a le marché de producteurs locaux. Lors d'une édition précédente, j'en ai découvert certains chez qui je m'approvisionne régulièrement comme La Brasserie du Haut Buech. Depuis j'ai sympathisé avec David Demars, brasseur atypique, qui vous parlera de son métier lors de l'atelier "On fermente, on concentre, on distille..." au CMCL à 16h30. Il sera en bonne compagnie, avec Apple des Cimes et la Distillerie de la Chanence (entrée 10 euros).

 

Les deux autres ateliers sont tout aussi intéressants si vous voulez en savoir plus sur l'huile d'olive bio, avec Eloise Mellot du magasin-atelier Biolive, ou bien la permaculture avec Henri Bureau, qui a lancé en France le mouvement Incroyables Comestibles à Albi. Albi qui vise à l'autosuffisance alimentaire à l'horizon de 2020, j'ai envie de dire prenons-en de la graine. (Ces ateliers sont respectivement à 11h00 et 14h au CMCL, entrée 5 euros pour le premier et gratuite pour le second).

 

L'espace Biodiversité propose tout au long de la journée diverses activités et présentations : une grainothèque éphémère, le projet de formation Graines de Vie sur l'auto-production des semences, 10 000 jardins en Afrique ou comment Slow Food est devenu partenaire d'un jardin école à Thiez au Sénégal, Les Incroyables comestibles, l'Arche du goût Slow Food et des démonstrations culinaires. 

 

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve plutôt bien que cette journée Slow Food ait lieu en même temps que la dernière journée du Festival Tous Dehors (Enfin)! D'un côté comme de l'autre, il s'agit de culture, de l'esprit et du corps, et de se faire plaisir dans une résistance joyeuse à l'ignorance. 

 

Tschüss et bonne journée !

 

Suivez La Gazette sur FacebookInstagram et Twitter