Chronique en vrac #2 : c'est l'hiver, c'est Noël...

Ce billet n'est pas sponsorisé par la Poste (même si j'aurais bien aimé). Mais quand vous avez de la famille éparpillée un peu partout en France et que cette année vous avez décidé d'envoyer des colis, avec cadeaux et paniers garnis de produits faits maison, la Poste est votre meilleure alliée (enfin j'espère).

 

Hier c'était le solstice d'hiver. J'ai terminé avec ces derniers colis, le planning "expédition". Reste celui de la pâtisserie. Et entre les deux, écrire quelques articles. Vous parlez d'une jeune artiste lumineuse, du programme de janvier de La Passerelle, d'une créatrice qui tient boutique à Gap jusqu'au 31 déc...

 

Au fait, savez-vous pourquoi cette chronique est dite "en vrac" ?

 

En clin d'oeil à Gotlib et à sa Rubrique à brac (un peu comme cette Gazette doit ses "alpages" à F'murr et son Génie des alpages). Evidemment, cela m'a attristé d'apprendre sa mort mais je peux comprendre que l'on soit fatigué du monde dans lequel on vit... Le roi de la déconnade ne nous laisse pas vraiment orphelin (qui n'a pas ressorti des albums de Gotlib ?) et sa disparition a ravivé bien des souvenirs. Je me suis rendue compte aussi, que ceux qui réagissaient étaient des quadras ou des quinquas, et qu'il serait pas mal de le faire découvrir aux jeunes générations. 

 

Avec l'amoureux, on a eu la chance d'entrer dans Les Mondes de Gotlib il y a deux ans. Et je suis à deux doigts de nous offrir pour Noël l'intégrale des Dingodossiers. 

 

Le vrac, c'est ce qui ne rentre pas dans une rubrique. Qui ressemble aux pensées et réflexions qui passent, repassent et tournoient dans ma tête. Aujourd'hui, elle est un peu fatiguée, la faute aux microbes, virus, que sais-je, qui sont entrés dans la maison. Mais on ne va pas les laisser nous abattre, c'est Noël quand même !

 

Tschüss et à plus !