Chronique du potager #3 : Fin de saison 2017

Revenir à l'écriture et la publication, après une si longue absence, par une petite chronique de fin de saison du potager, s'est finalement imposé. 

 

Premier jour d'octobre, temps automnal, bientôt il ne restera plus rien des fruits et légumes qui auront bataillé dans la chaleur de l'été pour pousser. Des parcelles à retourner, un peu d'engrais vert à semer s'il n'est pas trop tard et repos jusqu'au printemps. 

 

Il ne reste plus grand chose. Quelques tomates qui ont bien du mal à rougir, idem pour les piments et poivrons, trois choux verts dont deux à la croissance poussive, trois brocolis qui vont aussi avoir du mal à arriver à maturité et quelques oignons simiane. Et l'impression d'une saison 2017 un peu particulière, le travail à plein temps ayant rendu ma présence et mes soins plus aléatoires que les saisons précédentes. 

Quelques échecs aussi, avec des semis qui n'ont pas pris, plantés trop tard ou croissant avec difficulté pendant les périodes de canicule de cet été. Résultat, pas d'aubergines, peu de poivrons et panais anecdotiques. Seuls les piments s'en sortent plutôt bien. Mais comme je suis têtue, je recommencerai l'année prochaine en utilisant la serre qui sera bientôt installée dans le jardin.

 

Et le bilan, pour un potager familial cultivé pour le plaisir de manger quelques légumes frais n'est pas si mal. Haricots verts ou rouges, tomates, bettes et choux raves auront offert bien des plaisirs gustatifs. Et la dernière récolte de bettes va me permettre de cuisiner et de congeler quelques pounti pour l'hiver. Somme toute, ce n'est pas si mal, aucune saison ne ressemblant à la précédente, à part l'humilité et la patience nécessaires.