Zéro déchet, on commence par quoi ?

Je profite de cette Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (du 17 au 25 nov.), dont l'objectif est de sensibiliser tout à chacun à la nécessité de réduire la production de déchets, pour vous parler de mes premières initiatives pour les réduire, ces fameux déchets ! Je suis évidemment bien loin du #zerodechet / #zerowaste, hashtags en vogue (et c'est bien) sur les réseaux sociaux, mais je m'améliore. Si vous vous en souvenez, cela a commencé avec la lessive que j'ai décidé un jour de faire moi même. Exit les lessives industrielles et j'en suis ravie.

 

Si vous me suivez sur Instagram, vous devez savoir que je cuisine pas mal. Mais avant de lire attentivement ce livre de Marie Cochard, mes épluchures allaient directement au compost (ce qui est mieux que dans la poubelle). Or ce livre sur les épluchures et tout ce que l'on peut en faire regorge d'astuces, de recettes et d'informations qui m'on fait voir lesdites épluchures d'un autre oeil.

Ce que l'on peut faire par exemple avec les écorces et les pépins de citron (bio évidemment). Des zestes pour agrémenter un plat, des écorces confites, de la citronnade ou du Limoncello. On peut gélifier les pépins dans l'eau pour faire prendre les confitures. Mais surtout, j'ai découvert que l'on pouvait aussi réaliser un parfait nettoyant ménager, en faisant macérer pendant deux semaines minimum des écorces de citron dans trois tasses de vinaigre blanc. On fait tourner le mélange de temps en temps, puis on le filtre, on y ajoute un peu d'eau et c'est fait. Je m'en sers pour nettoyer ma cuisine, ma salle de bain, ça sent bon le citron et c'est très efficace pour nettoyer et dégraisser.

 

Autre essai concluant, la quiche aux fanes et épluchures de carotte. Les fanes, je les transformais parfois en pesto ou elles finissaient dans des soupes mais la quiche a eu un réel succès. Il suffit juste de les laver en prenant soin de retirer les tiges dures et de les blanchir 5 minutes à la vapeur. Ensuite vous procédez comme vous avez l'habitude de faire pour vos quiches ou tartes. Vous pouvez l'agrémenter d'oignons ou d'échalotes, de fromage, d'épices... A vous d'imaginer les meilleures associations. 

Ça faisait un moment aussi que je voulais supprimer les disques de coton démaquillant de ma salle de bain. Même en se maquillant peu, ce qui est mon cas, c'est quand même un truc qu'on utilise au quotidien et qui finit à la poubelle. On m'a offert un jour une lingette en tissus éponge et liberty ce qui a été radical pour supprimer ces disques de coton de ma vie quotidienne. Un dimanche, j'ai sorti ma machine à coudre et j'ai recyclé une petite serviette en tissus éponge avec des chutes de Wax pour me confectionner une petite série de lingettes, lavables en machine. Easy non ? Si vous ne cousez pas, vous pouvez en trouver chez des créatrices engagées dans la confection zéro déchet. 

 

Autre gros challenge, le plastique. Et quand on commence à s'intéresser à la question, aux difficultés à le recycler, à ces paysages urbains ou naturels qui étouffent sous des couches de plastique, aux animaux qui meurent en les ingérant... bref, à cette plaie du 20è et 21è siècle qui est partout chez nous, c'est un peu vertigineux. En prendre conscience, c'est une chose. Commencer à agir c'est mieux. J'apprends donc, petit à petit, à supprimer les contenants en plastique pour privilégier le verre et les sacs en papier pour les achats en vrac. Dans ces deux pots de miel recyclés, il y du fromage blanc et du yaourt que j'achète à présent sur le marché, le mercredi matin, sur le stand de la ferme de Sainte-Luce. Outre le fait que leurs produits sont délicieux, j'ai supprimé la part du contenant dans le prix, les intermédiaires, et les pots en plastique qui là encore finissaient à la poubelle ou au mieux dans le tri sélectif. Mais comme le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas, s'en est fini à la maison avec les fromages blancs et yaourts achetés en supermarchés. 

 

Voilà où j'en suis pour l'instant. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires et astuces, parce que ça m'intéresse. Tschüss et à plus !