Chronique du potager : saison 2018 #1 (avril)

Les saisons se suivent, c'est indéniable, mais ne se ressemblent pas tout à fait. En bonne Vierge, j'ai mon petit cahier débuté en 2014 dans lequel je note pas mal de choses. Jours de labour, de semis, la météo (pas tous les jours, faut pas exagérer non plus) et un plan, chaque saison, ce qui nous permet d'alterner les cultures. Le début de printemps ayant été frais et pluvieux, on est en décalage d'une dizaine de jours par rapport à l'année dernière. 

Mais bon, aujourd'hui on s'est rattrapé avec les semis d'ail, de petits pois et de laitue à couper et la dernière parcelle de terre retournée à la grelinette. J'avais envisagé ce programme dimanche, mais mon corps en a décidé autrement après un stage de portées acrobatiques avec quatre acrobates du Projet PDF (Portées de femmes) qui seront sur scène samedi soir au Théâtre La Passerelle. Trop de courbatures dans les cuisses et fessier et une démarche robotique ont eu raison de mon planning. 

J'ai déjà dû vous mentionner à quel point j'adore les petits pois frais. Depuis 4 ans, fidèle à Germinance et à ses semences, j'ai ressemé la variété Merveille de Kelvedon qui a toujours très bien donnée. Cette année, j'ai abandonné les semis d'aubergine pour tenter les cornichons Bourbonne et les courges Table Queen dont les premières pousses sont sorties en un temps record. Et toujours des piments et des poivrons, un peu plus long à germer. Les cornichons, c'est surtout parce qu'il n'est pas facile de trouver des plans ici et que j'adore en faire des bocaux ! On verra ce que ça donne. Je me suis amusée aussi à repiquer des pousses d'ail oubliées en fin de saison. Là encore, je ne sais pas trop si ça va fonctionner. 

 

Et celui qui me fait vraiment plaisir (même si je doute qu'il nous donne cette saison quelques fruits) c'est mon groseillier à maquereau qui a bien pris racine et passé l'hiver sans encombre. La prochaine étape, ce sera les semis de pomme de terre (le lilas commence à fleurir) et peut-être bien encore un peu de laitue à couper. Sur ce, tschüss et à plus !