L'Entre Temps au Théâtre la Passerelle

Exposition, photographies,  Christine Lebevre, Bernard Descamps, Théâtre la Passerelle
Exposition L'Entre Temps, photographies de Christine Lebevre et Bernard Descamps

J'emprunte le titre de l'exposition de photographies de Christine Lefebvre et Bernard Descamps pour reprendre le fil de l'agenda culturel et la programmation de février du Théâtre la Passerelle. Et pour rappeler aussi qu'il ne reste que quelques jours pour aller voir cette très belle exposition à la Galerie du théâtre.

 

Deux démarches différentes mais qui se retrouvent néanmoins dans une forme de détournement de la réalité qui emporte le spectateur d'un imaginaire à l'autre, ailleurs. 

"J'aborde la photographie comme une méditation". C'est la première phrase de Christine Lefebvre que j'ai noté lors de la rencontre avec les deux photographes avant le vernissage de l'exposition en novembre dernier. Dans ses photographies exposées, elle explore les liens entre deux temps, le temps géologique et le temps biologique. Le point de départ de cette démarche picturale, c'est une femme aperçue à Madagascar et qu'elle a photographié de dos, révélant à la fois les traces, sur sa peau, du temps passé et celle de la petite fille qui demeure en soi. La coiffure en tresses, les cheveux blancs, ce dos nu, un paysage à la fois biologique et intérieur, celui de la femme et celui de l'artiste dans un noir et blanc magnifique.

 

"Elle construit, je rencontre" dit quant à lui Bernard Descamps. Rencontre avec un paysage, en l'occurrence l'Islande, leur terrain de jeu favori, et un motif qui s'inscrit dans le cadre de son Hasselblad 6x6. Son travail est plus graphique, "plus classique" dit-il aussi. Mais les deux se répondent admirablement.

 

"Je travaille comme un compagnon du devoir, je fais mon oeuvre. C'est mon antidote à la férocité du monde" explique avec beaucoup de douceur Christine Lefebvre. "Pour trouver une harmonie, une fusion avec le monde" renchérit son compagnon. 

 

Alors si vous n'avez pas encore vu cette exposition ou si vous souhaitez vous laisser transporter encore une fois dans leur imaginaire d'artisans d'une très belle photographie argentique, vous avez jusqu'au 2 février. Horaires d'ouverture de la Galerie ICI

Saïgon, spectacle, théâtre, La Passerelle, Gap, Caroline Guiela Nguyen
Saïgon ©Jean Louis Fernandez

Cette année débute plutôt bien puisque les deux spectacles à venir font partie de mon abonnement. Et notamment celui que je ne voulais vraiment pas manquer, Saïgon,  fresque de 3h20 qui tisse le portrait de 40 ans de relations douloureuses entre la France et le Vietnam. Ecrit et mis en scène par Caroline Guiela Nguyen, dont la mère fut une de ces exilés des années 50 après la chute de Saïgon. Je n'ai pas tellement envie d'en savoir plus mais je me réjouis à l'avance de voir ce spectacle. 

 

Le vendredi 1er février, avant la représentation, vous pourrez assister à une lecture slamée à l'Entre Sort du théâtre de 18h30 à 19h. Un extrait de Diên Biên Phu, le récital, avec le slameur et écrivain Capitaine Alexandre d'après un roman de Marc Alexandre Oho Bambe, en partenariat avec la Médiathèque de Chorges. L'intégrale du spectacle aura lieu à la Médiathèque le samedi 2 février à 18h.

 

Saïgon

du 31 janvier au 1er février à 19h30.  

Information et réservation au 04 92 52 52 53. 

Valsez maintenant, concert, théâtre la Passerelle, Gap, spectacle
Valsez maintenant ! © Clément Fessy

Le mardi 5 février à 20h30, place à la valse. A combien de temps, je ne sais pas, mais nous allons Valsez Maintenant ! lors de cette soirée et concert dédiés à cette danse à travers les époques. Je n'ai jamais su la danser et pourtant combien de scènes au cinéma m'ont fait rêver dans mon enfance. Et je ne parle pas que de Sissi. Il y a quelque chose d'extrêmement romantique dans la valse, de virtuosité aussi qui me fascinait. Ce spectacle réunit l'ensemble vocal Spirito dirigé par Nicole Corti et deux pianistes, Guillaume Coppola et Thomas Enhco. J'espère bien qu'ils vont nous offrir quelques détours du côté de l'amour (oui, je possède bien mon Jacques Brel).

 

Information et réservation au 04 92 52 52 53. 

 

A noter aussi d'autres rendez-vous pour ce mois de février. Dans le cadre des actions culturelles du théâtre, une lecture musicale, Love me true, conçue par Sébastien Valignat, le mercredi 6 février à 18h à la médiathèque de Tallard et le jeudi 7 février à 19h à l'Entre Sort du théâtre. Celle lecture s'inscrit dans le programme Vive les femmes ! initié la saison dernière avec la déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes. Il y sera question d'amour, de correspondances amoureuses et de rencontres purement sexuelles. Tout un programme !

 

Le vernissage, le vendredi 8 février à 19h de l'exposition Elles, photographies de Julien Magre, précédé d'une rencontre avec le photographe à 18h à la Galerie du Théâtre. Commissaire de l'exposition, la Galerie Le Réverbère, Lyon.

 

L'apéro répét de Pistou le vendredi 22 février à 19h à l'Usine Badin. Texte et jeu, Amélie Chamoux, mise en scène Laurent Eyraud-Chaume.

 

Et si vous souhaitez télécharger le programme des actions culturelles du théâtre la Passerelle, cliquez sur le lien. Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end, tschüss et à plus !