De bonnes raisons de visiter le Musée muséum départemental des Hautes Alpes

En cette période de vacances scolaires, je ne saurais trop vous conseiller de prendre le temps d'aller visiter les expositions temporaires du Musée muséum départemental des Hautes-Alpes avant qu'elles ne se terminent début mars.

 

La première raison en est la belle diversité des oeuvres et artistes présentés et le parcours de visite, intitulé "Jadis Déjà, dans la lignée des passeurs et créateurs de mémoires" qui invite à découvrir la richesse du patrimoine haut-alpin et le travail de différents artistes contemporains. La seconde tient dans la gratuité de l'entrée du musée. 

 

Lorsque j'y ai travaillé et que j'en parlais autour de moi, j'étais très étonnée de me rendre compte que peu de personnes ici savaient que son entrée  était gratuite et que les expositions temporaires changeaient régulièrement. Et surtout qu'elles n'y avaient pas remis les pieds depuis leur scolarité ! Il serait donc temps de changer vos habitudes non ? Et de vous abonner à la newsletter pour être informé-es des nombreuses animations proposées par l'équipe du Musée tout au long de l'année.

Je ne vais pas vous faire une visite détaillée des différentes salles d'exposition mais tenter de vous donner envie d'aller les visiter, seul-e ou en famille car les enfants sont souvent bien plus curieux que nous. Au rez-de-chaussée, vous découvrirez sous forme de cabinet de curiosité une partie de la collection léguée par Léon Olphe-Galliard (1825-1893), savant et collectionneur du 19ème siècle, et qui est à l'origine de la création de ce Musée muséum.

Muséum car il conserve notamment une importante collection d'animaux naturalisés. Les rares visiteurs qui s'offusquent en les voyant, oublient qu'ils sont les témoins de l'histoire de la muséologie et de la diffusion du savoir. En résonance avec cette exposition, le travail de l'artiste Granjabiel invite à s'interroger sur notre rapport au monde et notre implication dans la disparition de certaines espèces. A voir.

 

Une autre partie du rez-de-chaussée est consacré à l'oeuvre et au travail de Jean Villeri (1896-1982), artiste méditerranéen et secret, qui a traversé les mouvements artistique du début du vingtième siècle jusqu'aux déchirements des années 60 qui aboutirent à l'abstraction et la matérialité de l'art. C'est sombre au premier abord, étrange et mystérieux. 

Parmi les autres artistes contemporains exposés, j'ai particulièrement apprécié l'exposition Tel père, quel fils ! qui met en regard les oeuvres de Robert Brandy depuis 1973 et celles de son fils, Kevin B., particulièrement puissantes et attachantes. Si vous aimez le dessin, direction le sous-sol pour vous perdre dans 1978/2018 Quarante ans de dessins tous azimuts de Gérard Boisard tirés de ses carnets de croquis et notes. Puis le deuxième étage, où après avoir visité la salle consacrée au Queyras, à son histoire et son patrimoine mobilier, vous trouverez les salles consacrées au Dessin contre nature de Philippe Comar

 

Enfin si l'histoire des Hautes-Alpes vous intéresse, ne manquez pas non plus l'exposition dédiée aux Aviateurs haut-alpins de la Grande Guerre, dernier chapitre des commémorations de 14-18.

 

Il y a encore deux autres bonnes raisons de vous rendre au Musée muséum départemental des Hautes-Alpes : l'exposition des photographies de Franck Pourcel, Ulysse ou les constellations, et la collection Aubert-Buès de céramiques de l'Afrique Romaine, toutes deux méritant une publication dédiée. A venir dans les prochains jours !

 

Le Musée muséum départemental est ouvert tous les jours sauf le mardi de 14h à 17h et le week-end de 14h à 18h.