Chronique en vrac #7 : Le temps des vacances

Depuis que je suis toute petite, je passe une partie de mes vacances là. Dans ce Cantal verdoyant et cette propriété familiale, où ma mère s'est installée depuis quelques années. Cette maison au loin c'est la sienne, une grange, La Grange, dans laquelle vivaient encore lorsque j'étais enfant un couple de vieux fermiers. Il y a trois autres maisons sur ce site un peu magique car plein de souvenirs liés au temps des vacances.

Cet héritage là a été réglé du vivant de mes grands-parents. Il n'en est pas de même de la succession qui a envenimé les relations. Il n'y a plus la même insouciance, à certains je ne parle plus ou peu, trop de haine, de méchanceté, de bêtises, de mépris et de misogynie conjugués. 

Mais La Grange reste La Grange, j'y retourne avec bonheur, partager avec ma mère, mes soeurs, mes neveux, nièces et beaux-frères, le plaisir d'être ensemble le temps de quelques jours de vacances. Et ça ressemble à ça.

Lire la suite

Tous Dehors (enfin) ! : pari tenu

Festival Tous Dehors, Plouf et Replouf, parc de la Pépinière
Plouf et replouf ©Pat Domeyne / ADDET05

Avant de vous parler d'une BD intitulée, Cultiver le bonheur pour les nuls, dans laquelle j'ai déjà puisé des exercices bénéfiques, je reviens sur ce week-end festif initié par le Théâtre La Passerelle, le festival Tous Dehors (Enfin)! et les deux autres rendez-vous désormais associés, la journée Slow Food Coolporteur et Festiv'idées organisé par l'association Mobil'Idées

 

Et du monde dehors, il y en avait, tous âges confondus, en famille, entre amis, l'espace d'un week-end la ville généralement endormie (enfin surtout le dimanche) s'est éveillée au rythme des spectacles, déambulations, concerts, marché de producteurs, dégustations... Preuve en est avec ces spectateurs dans le parc de la Pépinière venus assister à une des représentations de Plouf et Replouf de la Cie Super Super. Perso, je l'ai vu vendredi en sortant du boulot, une parfaite mise en bouche qui a balayé en de grands éclats de rire la semaine passée. Petit plaisir numéro un. 

Lire la suite

Bientôt la 5ème édition de Tous Dehors (enfin)!

Affiche, Tous Dehors (Enfin)!, Festival, Arts de la rue, Gap
Tous Dehors (Enfin)! Photo ©Joel Robinson, graphisme ©Le Pont des artistes

Pfffffffffffffffffffffff... ça c'est le long soupir poussé en me rendant compte que cela fait un mois que je n'ai rien publié... A ma décharge, mon esprit et ma concentration ont été mobilisés ces derniers temps par le colloque sur Valentine de Saint-Point qui a eu lieu à Nantes les 11 et 12 mai, et une semaine pour le moins chargée au Musée muséum départemental avec l'inauguration samedi dernier du nouveau parcours de visite et des nouvelles expositions. 

 

Ceci étant posé, revenons à cet évènement artistique et culturel que j'attends comme chaque année avec impatience, j'ai nommé l'excellent festival des arts de la rue que nous propose depuis 5 ans le Théâtre La Passerelle et la ville de Gap : Tous Dehors (Enfin)! Et vu la météo du mois de mai, ce (Enfin)!, même entre parenthèse, prend tout son sens !

 

Pendant 3 jours, entre le centre ville de Gap, le parc de la Pépinière et le domaine de Charance, nous allons pouvoir vibrer, rire et nous émerveiller devant les spectacles des compagnies françaises et internationales invitées. Le programme est riche, éclectique et à n'en pas douter surprenant et pour préparer au mieux votre festival, je vous invite à le télécharger ICI.

Lire la suite

Chronique en vrac #6 : Valentine de Saint-Point

Je l'avais mentionné dans cette chronique là, avec l'affiche du colloque reçue dernièrement et le programme des festivités, la préparation de mon intervention est devenue une réalité et une nécessité. 

 

J'ai donc profité de ma longue semaine de congé pour me replonger dans mes notes, mes bouquins sur l'histoire du Moyen Orient, sur le mythe de l'Orient, sur le contexte géopolitique à l'arrivée de Valentine de Saint-Point au Caire fin 1924. Ça tourbillonne dans ma tête, ça se précise tout en étant encore un peu flou dans un mélange d'excitation, de stress et de plaisir surtout, qu'un colloque universitaire mette en lumière différentes facettes de la vie artistique, littéraire et politique de cette femme. 

 

Je ne saurais dire à quelle date précisément elle est apparue dans ma vie. Mais c'est à la lecture de l'essai de Malek Chebel, Du Désir, que j'ai découvert son existence. Elle y était citée pour avoir écrit Le Manifeste Futuriste de la luxure en janvier 1913. Ce fut le début d'une longue recherche pour en savoir plus. 

Lire la suite

Chronique en vrac #5 : Tiens voilà le printemps !

J'aurais pu choisir une photo de notre Forsythia en fleur, flamboiement de jaune, pour célébrer le printemps. Mais de fait il est ici et les jolies primevères sont quand même les premières à annoncer son arrivée. 

 

Rien de bien neuf du côté de la gestion de mon temps de travail, salarié et perso (mon dernier billet datant du 28 février...), alors je profite d'une petite convalescence post-opératoire pour poser ici le plaisir de retrouver cette saison synonyme de renouveau, de lumière, de douceur et de retour au potager. 

 

J'ai ressorti le cahier mais pas encore tracé le nouveau plan, j'ai des envies de nouvelles plantations et j'ai hâte d'y retourner. 

 

Lire la suite

Une invitation au voyage : Tricots & Pulls marins de Luce Smits

Ce livre je l'attendais depuis un moment. Il est arrivé fin janvier et je l'ai évidemment tout de suite feuilleté, me régalant d'abord de la beauté des photographies, à l'image de cette couverture que l'on a envie de caresser.  La beauté de la laine, la magie des points et du tricot marin nous invitent à un voyage qui mène donc de la mer du nord à l'océan atlantique. Et puis j'ai dû le laisser de côté, faute de temps pour tricoter.

 

Lorsque je me suis remise au tricot il y a un peu plus d'un an, j'avais en tête (et j'ai toujours) la réalisation d'un pull irlandais. Je me faisais alors toute une montagne des torsades, qui sont finalement plus simples à réaliser que certains points. Mais surtout je n'avais en tête que l'Irlande, sans imaginer la richesse et la diversité des points et modèles de tricots liés aux différentes côtes de l'Angleterre et de l'Ecosse, ou encore leur histoire. 

 

Ce livre, Tricots & Pulls marins, De la mer du Nord à l'océan Atlantique, de Luce Mits aux Editions de La Martinière vient combler cette lacune et me donne des envies de pulls marins. Un brin de nostalgie des rivages et embruns de la Côte d'Opale peut-être... ou simplement mon admiration face au caractère indémodable de ces tricots de caractère. 

Lire la suite

Chronique en vrac #4 : de l'hiver au printemps

Ça faisait un bail que je n'étais pas allée chez mes beaux-parents et que je n'avais pas mis les pieds dans le potager familial. Qui se repose et j'en ferais bien autant. Il y a, épars, quelques repousses de cébettes, mangeables ou non, nous verrons bien. La douceur de l'air, le retour des oiseaux, les premiers bourgeons, y'a pas de doute, le printemps s'annonce. Assise sur le banc au soleil, à regarder cette terre vierge, je me suis dit qu'il était temps que je commande des graines pour faire quelques semis. Bientôt, je ressortirai le cahier du potager pour tracer un nouveau plan et cette perspective m'enchante. Le retour à la terre sera une fois encore ma soupape de décompression, les moments où j'oublie tout et où mon cerveau se met en veille. 

 

Et si vous vous demandez si j'ai réussi à régler ce problème de gestion du temps. Et bien le fait de me choper un rhume carabiné accompagné d'une petite bronchite m'a permis de relativiser un peu. 

Lire la suite

Chronique en vrac #3 : Comment gérer son emploi du temps...

Je vous préviens d'entrée de jeu, ne vous attendez pas, en cette fin de journée dominicale, à une réponse ou méthode pour gérer le temps - de travail, de loisir, de glandouille... - puisque je m'interroge moi-même sur la manière dont je vais gérer le mien dans les mois qui viennent. 

 

Pourquoi cela (j'entends vos interrogations) ? Et bien parce que j'ai commencé en ce début d'année une mission au Musée Museum Départemental des Hautes Alpes, pour une période de 5 mois. Notez bien que j'en suis ravie mais cela bouleverse quelque peu mon mode de fonctionnement de freelance. Un mode où je m'octroyais du temps pour cuisiner / pour tricoter / pour bouquiner, quand j'en avais assez d'être rivée à mon ordinateur. Et évidemment, c'est quand on a moins de temps que l'on mesure celui que l'on avait précédemment et qu'on aurait pu optimiser un peu plus. Me plaindre serait de mauvais goût et je mesure parfaitement la chance que j'ai. Il faut juste que j'arrive à m'organiser pour continuer à publier ici régulièrement, à maintenir ces activités qui me sont nécessaires et à préparer mon intervention à un colloque universitaire, en mai, sur Valentine de Saint Point.

Lire la suite

Bonne année 2017 !!!

Lire la suite

Chronique en vrac #2 : c'est l'hiver, c'est Noël...

Ce billet n'est pas sponsorisé par la Poste (même si j'aurais bien aimé). Mais quand vous avez de la famille éparpillée un peu partout en France et que cette année vous avez décidé d'envoyer des colis, avec cadeaux et paniers garnis de produits faits maison, la Poste est votre meilleure alliée (enfin j'espère).

 

Hier c'était le solstice d'hiver. J'ai terminé avec ces derniers colis, le planning "expédition". Reste celui de la pâtisserie. Et entre les deux, écrire quelques articles. Vous parlez d'une jeune artiste lumineuse, du programme de janvier de La Passerelle, d'une créatrice qui tient boutique à Gap jusqu'au 31 déc...

 

Au fait, savez-vous pourquoi cette chronique est dite "en vrac" ?

 

Lire la suite

Chronique en vrac #1 : c'est beau l'automne mais...

Oyez lecteurs, lectrices, je ne sais pas comment vous vous sentez en cet mi-novembre mais moi je suis FATIGUÉE ! Voilà, c'est dit. Pas forcement super vendeur mais cela explique en partie mon manque d'assiduité à écrire et publier. 

 

Il parait que c'est normal, cette baisse d'énergie. L'hiver approche, on le sait, on le sent, malgré le flamboiement des couleurs automnales. Et quand le corps s'y met, en mode mini-infections, la tentation du repli est grande (et la culpabilité de remettre à plus tard aussi). 

 

Bref, je suis fatiguée et il est plus que probable que les informations diffusées via les newsletters que je reçois et les fils d'actualités sur les réseaux sociaux y contribuent aussi. Comme la concomitance de l'élection de Donald Trump et de la disparition de Léonard Cohen.

Lire la suite

Comment devenir Légumivore grâce à Tommy Myllymäki

Légumivore, Tommy Myllymäki, Editions Marabout, recettes, cuisine, légumes
Le lutrin, c'est super pratique quand on cuisine ;-)

Et grâce aussi à ma mère qui m'a offert Légumivore pour mon anniversaire. Ce livre de recettes de Tommy Myllymäki, chef suédois pas encore quadra mais déjà récompensé d'un Bocuse d'Argent en 2011, fort actif et connecté (2 restaurants, une émission de TV, des livres de recettes et près de 45 000 abonnés sur Instagram où il s'exprime en anglais, contrairement à son site et sa page Facebook tout en suédois), et qui est devenu ma bible cuisine du moment (aux Editions Marabout).

 

Tommy adore les légumes, moi aussi, on était fait pour se comprendre. Tous les légumes ne s'y trouvent pas, car il a retenu ses favoris, ceux qu'ils cuisinent chez lui, les saveurs proposées dans ses restaurants, bref les recettes vers lesquelles il revient régulièrement. Et ce qu'il y a de vraiment bien (à part le goût et les saveurs), c'est qu'elles sont simples à réaliser !

Lire la suite

Chronique #5 : anniversaire de La Gazette, un an déjà !

Ne vous emballez pas, ceci n'est pas une invitation à une fiesta pour fêter le premier anniversaire de ma petite Gazette. C'est juste que le temps passe (de plus en plus vite en vieillissant), que l'on arrive à la fin de ce mois de septembre et que tout a donc commencé il y a un an.

 

La première décision a été de m'installer à Gap, la deuxième de créer ce blog pour y partager cette nouvelle vie et vous faire découvrir des lieux, des personnes que j'ai pris plaisir à rencontrer et de rendre compte d'une activité culturelle que je n'imaginais pas si riche et intéressante. Je n'ai jamais été très douée pour les bilans, mais je peux quand même tirer quelques enseignements de cette première année et mesurer ce que j'aurais aimé faire et n'ai pas encore fait (pas grave, je rempile pour un an). 

Lire la suite 1 commentaires

Chronique #5 : en balade à Tallard

Depuis celle d'Embrun, vous avez dû capter que j'aime bien partir en balade à la découverte des Hautes Alpes, tant ce département offre une diversité de paysages et de terroirs. Mardi, j'ai donc pris le car pour Tallard, petite ville de 2200 habitants située à une quinzaine de kilomètres au sud de Gap, où l'on se sent vraiment aux portes de la Provence. Le lilas était déjà en fleurs et le vent qui était froid à Gap, avait à Tallard la douceur d'une brise méditerranéenne. 

 

A la confluence de deux zones, alpine et provençale, Tallard bénéficie d'un micro-climat et est connu de ceux qui pratiquent différents sports aéronautiques comme le trou bleu. Et ma foi, au vu des différentes photos prises pendant cette petite pérégrination, c'est assez clair et bleu. 

Lire la suite

Chronique #4 :  Rhume et procrastination

On est bien peu de chose. Ou plutôt bien peu de chose (en l'occurrence un rhume carabiné avec inflammations des bronches) vous font renoncer à vos engagements (un article annoncé) et vous pousse inexorablement à la procrastination. 

 

Depuis trois jours, je fais donc le minimum syndical. Parce que j'ai la tête comme une pastèque et le nez dans les mouchoirs. Sortir me manque aussi mais je n'en ai ni la force ni le courage. Alors j'attends que ça passe et je me dis qu'il fallait bien une petite crève pour terminer l'hiver.

 

Pour clore cette semaine, j'avais envie de partager quelques photographies prises lors d'une balade dans les Hauts de Sainte-Marguerite, où je cueille chaque année des cynorrhodons pour en faire de la confiture. Que voulez-vous, l'enfermement forcé donne envie de nature. Demain est un autre jour et peut-être aurais-je plus de verve et d'entrain. 

 

Allez tchüss et bon week-end ! 

Lire la suite

Chronique #3: En balade à Embrun (et réflexions)

Paysage, landscape, Grand Morgon, montagnes, Hautes Alpes, Embrun

Quel rapport me direz-vous entre balade, chronique et réflexions (à part la nécessité de classifier) ? Le fait d'avoir été invitée par la radio libre et associative R.A.M pour parler de ce blog. Je les remercie infiniment de m'avoir donné cette demi-heure pour parler de moi et de cette Gazette. Car cela m'a permis, mine de rien, en préparant cette interview, de faire un petit bilan perso de ces presque six mois de publications. Je ne connais pas encore la date de diffusion (pour ceux que ça intéresseraient d'entendre le son de ma voix et mes propos, je l'annoncerai sur la page Facebook de La Gazette).

Lire la suite

Voir Demain et se dire que c'est possible maintenant

C'est l'effet galvanisant de Demain, le film de Cyril Dion et Mélanie Laurent, de se dire en entendant les applaudissements d'une salle d'art et essai comble et conquise que oui, il est possible de mettre en place des solutions simples pour mieux vivre ensemble et réinventer nos sociétés, nos modes de consommation, de production et d'échanges. 

 

A peine le générique terminé et les lumières rallumées, ma voisine que je ne connaissais pas s'est tournée vers moi pour me dire "alors qu'est-ce qu'on fait ?". Touchée par le mouvement des Incroyables Comestibles à Todmorden, elle s'interrogeait, pourquoi pas ici à Gap (j'y ai déjà pensé aussi). Et je lui ai appris que ce mouvement avait bien essaimé aussi en France. 

 

Demain, le film est un "feel good movie". On sort de la salle regonflé à bloc, porté par tout ces témoignages d'hommes et de femmes, d'agriculteurs, de chefs d'entreprises, d'élus, de membres d'associations, d'enseignants, d'artisans qui un jour se sont posés la question de quoi faire et comment et l'on fait. 

Lire la suite

David Bowie is

Ce n'était pas le post prévu mais voila, David Bowie est parti danser dans les étoiles et vérifier s'il y avait une vie sur Mars nous laissant un peu désemparés, tristes, avec des vagues et des vagues de souvenirs qui nous submergent. Alors depuis ce matin, je réécoute ses albums avec des larmes aux yeux, des frissons mais aussi des sourires et parfois une furieuse envie de chanter et de danser. 

 

Ces artistes avec lesquels on a grandit, qui nous ont fait rêver, qui nous ont inspiré, qui nous ont ouvert des horizons, on a du mal à imaginer qu'ils puissent disparaître. Mais disparaissent-ils vraiment ? Non en fait. Ils emportent une part de notre adolescence, de notre vie d'adulte (et il me semble que c'est ce qui nous rend si triste), mais l'oeuvre est là, bien vivante.

Lire la suite

Chronique #2 : Je suis toujours Charlie

Je me souviens de la sidération et de l'immense tristesse qui m'ont envahies le 7 janvier 2015. Je me souviens que je n'arrivais pas à décrocher des réseaux sociaux et de leurs fils d'actualité jusqu'à la nausée. Je me souviens qu'on est sorti pour ne pas être seuls ce soir là et partager avec d'autres notre peine et notre chagrin. On a bu des bières, on a raconté des conneries, on a ri pour ne pas pleurer. 

 

Ce n'était pas suffisant, il a fallu mettre des mots sur cet état dans lequel me laissait cet attentat. Cette petite gazette n'existait pas encore alors mes mots je les ai publiée ici et , et à les relire (sans prétention aucune), je n'y changerais rien. 

 

Je suis toujours Charlie. 

 

Lire la suite

Belle année 2016 (ciao 2015) !

Nicole et Antonino Rubino (2014) - Dancing d'Achille Mauzan
Nicole et Antonino Rubino (2014) - Dancing d'Achille Mauzan

 

"On voit à la démarche de chacun s'il a trouvé sa route. L'homme qui s'approche du but ne marche plus, il danse..." F. Nietzsche

 

Peut-être me verrez vous danser en 2016 dans les rues de Gap ou ailleurs... en tout cas je le souhaite, cela voudra dire que j'ai trouvé ma route et que je m'approche au plus près du but, encore un peu flou, mais dont ce blog fait sans aucun doute partie.

 

Je ne suis pas très douée pour les bilans (et encore moins pour les bonnes résolutions). 2015 aura été une année étrange, faite de bouleversements, de changements, de remises en questions, de réflexions par rapport à la société dans laquelle nous vivons. Et comment mieux vivre ensemble. Je sais ce qui ne me convient plus, et ce dont j'ai envie devient de plus en plus clair. 

 

 

Lire la suite

La Gazette vous souhaite un Joyeux Noël !

Cette Gazette a tout juste quatre mois d'existence. Et je remercie infiniment ceux et celles qui me lisent, me suivent sur Instagram ou Facebook. Vous n'imaginez pas à quel point cela me fait plaisir et me conforte.

 

Je ne suis pas vraiment une adepte des bilans de fin d'année. D'autant que celle qui se termine fut difficile à bien des égards.

 

Alors pour le moment, je vous souhaite un très Joyeux Noël et un excellent réveillon (où l'on mangera et boira plus que de coutume mais c'est ça qui est bon).

 

Prenez soin de vous, de vous proches. Amusez vous et profitez un max du plaisir d'offrir et de la joie de recevoir. (Cliquez sur la suite)

Lire la suite

Chronique #1 - Slow Life (le pourquoi du comment)

Certains penseront que je flirte avec une tendance (je préfère le verbe "flirter" à celui de "surfer" vu mon équilibre instable sur une planche). Ils n'auront pas tort et je fais amende honorable. Je ne vais pas recenser les articles de presse qui nous expliquent pourquoi il faut ralentir (on frôle le marronnier), ni les études sociologiques ou médicales pour justifier de cet anglicisme. J'ai tergiversé. Allais-je ou non en faire une rubrique ?

 

Puis voyant celle de la revue Clés, je me suis dit que oui. Que cela correspondait de plus en plus à mon mode de vie actuel et qu'il y avait des choses fort intéressantes à partager sur le sujet.

 

Le mouvement n'est pas si nouveau si l'on en croit cet article

Lire la suite 2 commentaires