Boutique Les Pelotes, une histoire de laine (à Gap)

Dans la rubrique Adresses, je vous présente Les Pelotes, ma boutique dealeuse de laine, rue du Colonel Roux à Gap. Si mon retour au tricot s'est fait via une pure laine Phildar, c'est en poussant la porte de cette boutique que mes envies de créations et de réalisations ont pris leur envol (attention lyrisme). Pour l'expliquer, je file à chaque fois la comparaison avec un magasin de bonbons. Le plaisir est d'abord visuel, puis tactile, et je me sens gourmande face à ces matières et couleurs qui s'offrent à moi. 

 

Et puis il y a Bernadette Espitallier, qui a ouvert Les Pelotes en décembre 2013. Sourire, énergie et bonne humeur la caractérisent. Elle est d'excellent conseil et sachez que si vous avez deux mains gauches, pas le temps ni l'envie de vous mettre au tricot, elle peut réaliser sur-mesure les modèles dont vous rêvez. 

Lire la suite

Histoire de tricot, de laine, de matière

Pas de recette de cuisine en ce vendredi, même si je vois bien que vous aimez cette rubrique. On peut faire autre chose de ces dix doigts et notamment du tricot. Ça fait déjà quelques années que tricoter est redevenu à la mode, notamment grâce à des collectifs comme Wool and the Gang et l'on trouve désormais sur l'internet mondial plein de créatrices inspirées qui proposent des modèles. 

 

Il y a une foultitude de raisons pour se mettre au tricot. Le plaisir de réaliser soi-même des modèles, le côté apaisant voire méditatif de cette activité, le développement de la créativité... Et surtout la matière et les couleurs. En ce qui me concerne, tout est partie de là, de la laine et de l'envie subite d'en faire quelque chose.

Lire la suite

Poussons la porte de Ma Fabric, tissus et créations

EDIT du 20/01/2016 : C'est avec un peu de tristesse que je viens d'apprendre la fermeture de ma fabriC. Connaissant la propriétaire, l'aventure continuera certainement sous une autre forme. Pour vous tenir informé, suivez la page Facebook de ma fabriC

 

Je vous invite aujourd'hui à pousser la porte de ma fabriC..., un magasin de tissus qui invite à la créativité et que j'affectionne tout particulièrement.

 

Dans ma décroissance par rapport à la mode et sa consommation, j'ai dans l'idée (et l'envie) de réaliser mes propres vêtements. Je ne me prétends pas styliste, loin de là, mais je possède certaines pièces dont les formes me conviennent parfaitement, et qu'il me serait possible de refaire avec de la pratique et quelques cours de couture. C'est dans cette optique que je suis entrée un jour dans cette boutique, alléchée par les noms de Petit Pan, Liberty of London, Michael Miller et les couleurs et motifs proposés. Pour l'instant, je n'ai réalisé que deux housses de coussin... mais comme vous le savez, Rome ne s'est pas faite en un jour (si si je vous assure). 

Lire la suite