Chronique en vrac #29 : L'âge d'une réconciliation

- T’as quel âge marraine ?

- Tu veux vraiment le savoir ? Oui !

- 53 ans. Tu ne trouves pas ça trop vieux pour une marraine ?

- Ben non, en fait tu es juste à la moitié de ta vie.

 

Cette question que m’a posée ma filleule le jour de mon anniversaire a beaucoup résonné dans ma tête. Outre le fait qu’elle m’imagine centenaire, ce qui m’a franchement plu et amusée, sa réponse à mon inquiétude de lui dire mon âge, à elle qui a dix ans, ouvre un champs des possibles et rassérène quant à l’avenir et à cette moitié de vie. 

 

Il y a un an, j’auscultais mon corps, la peau se détendant à certains endroits, la cellulite présente sur mes cuisses depuis des années et la graisse abdominale qui s’invite à la ménopause. Il aura fallu le déclic de la diète verte pour passer un pacte avec mon corps et m’engager avec lui sur la voie d’une réconciliation et d’un allègement que je sentais nécessaire. J’ai appris à prodiguer des soins et de l’amour aux parties de mon corps que j’avais toujours détestées, j’ai écouté ses besoins, les signes de ce qui ne lui convenait pas en terme d’alimentation et ensemble on s’est allégé de sept kilos sans efforts et sans que je me sente une seconde au régime. 

Lire la suite

L'expérience de la diète verte

Dans l'excitation provoquée par la sensation de légèreté qui s'est emparée de moi au 7ème jour de ma première diète verte, J'aurais pu rédiger dans la foulée une chronique enthousiaste sur cette expérience alimentaire. Six semaines plus tard, celui-ci a laissé la place à un cheminement et je me rends compte que cela a mis en branle pas mal de choses qui vont bien au delà d'une expérience instagramable #dieteverte.

 

Commençons par l'impulsion de départ. Je n'aurais probablement pas envisager de changer radicalement ma manière de m'alimenter pendant sept jours si je n'avais pas été prête à le faire. La pratique, même irrégulière, de la méditation depuis le mois de janvier, la pause que fut le confinement , les méditations en live sur Instagram de Lili Barbery-Coulon, l'écoute nouvelle de mes sensations physique, tout cela a contribué à me décider. 

Lire la suite

Atelier transgénérationnel et auto-hypnose

Hypnothérapeute, Fatima Benfriha, Gap, Thérapie brève
Douce lumière dans le cabinet de Fatima Benfriha

Qui n’a jamais pensé confusément vivre des situations ou des évènements répétitifs, en famille, dans les relations amoureuses, avec des ami-es, au travail… ? Le constater sans savoir vraiment d’où cela vient et pourquoi alors même que l’on souhaiterait ne plus les reproduire. Si cela vous parle, Fatima Benfriha, praticienne en hypnose humaniste et thérapie symbolique avancée, vous propose un atelier transgénérationnel et auto-hypnose le week-end du 6 et 7 avril à Gap

 

Quelques explications s’imposent car j’en vois certain-es froncer les sourcils en lisant « auto-hypnose » ou s’interroger sur le terme « transgénérationnel ». Je ne vais pas vous mentir, avant que Fatima ne me parle de l’hypnose humaniste et me donne envie d’essayer, j’avais quelques réticences très cartésiennes à l’idée de perdre le contrôle, d’être à la merci d’un praticien, de ne rien maitriser... 

Lire la suite

Au bonheur des huiles et savons artisanaux

Depuis que je me suis installée à Gap et que j'ai découvert certains artisans, les huiles végétales ont pris une place de plus en plus importante dans ma "routine soin beauté". Je dois avouer que je suis très minimaliste dans ce domaine. Je me maquille peu et j'ai la chance d'avoir une peau dite normale sans allergies particulières. 

 

Depuis plus de 20 ans (donc bien avant que je m'engage dans une voie écolo-slow), j'utilise les crèmes Weleda pour le visage et les laits Cattier pour le corps. Pas vraiment des marques qui font la Une des pages beauté des magazines féminins, ce qui me convient très bien.

 

Et les huiles dans tout ça ? Et bien c'est en faisant la connaissances des Paysans Savonniers et de Créa' Savon que j'ai pris goût aux huiles végétales et que je n'utilise plus que des savons artisanaux. 

Lire la suite

La coupe de cheveux énergétique chez Profil de Soi (Gap)

Je reprends cet article publié il y a un an et qui inaugurait cette rubrique Bien Être pour deux raisons. Tout d'abord le fait que la configuration du nouveau salon de Profil de Soi offre un espace calme et dédié à la coupe énergétique (et des fauteuils au bac qui vous massent le dos). Mais aussi et surtout l'évolution de la pratique de ce soin par Florence Plantade, beaucoup plus doux, tout en étant toujours aussi efficace.

 

Depuis plus de trois ans, je m'en remets régulièrement à ses mains expertes, le plus souvent à un moment où je sens qu'il me faut libérer certaines choses. Cette année, c'était juste avant mon anniversaire, une période qui s'accompagne d'une bonne dose de tensions. Mais le fait que la coupe de cheveux énergétique ait changé pas mal de choses dans mon rapport à mes cheveux reste toujours d'actualité.

Lire la suite